Guéant: Sarkozy n'est "concerné par aucune affaire judiciaire"

Claude Guéant, ministre de l\'Intérieur.
Claude Guéant, ministre de l'Intérieur. (AFP)

Le ministre de l'intérieur Claude Guéant a affirmé ce mercredi sur Canal+ que le Président de la République n'était "concerné par aucune" des affaires judiciaires qui ébranlent la majorité en assurant n'avoir lui même "pas accès aux PV d'audition".

Le ministre de l'intérieur Claude Guéant a affirmé ce mercredi sur Canal+ que le Président de la République n'était "concerné par aucune" des affaires judiciaires qui ébranlent la majorité en assurant n'avoir lui même "pas accès aux PV d'audition".

Quelques jours après l'affaire Karachi et la mise en examen de deux proches de Nicolas Sarkozy dans le financement de la campagne d'Edouard Balladur en 2005, l'affaire Bettencourt revient sur le devant de la scène. En effet, ce matin dans le journal Libération, Claire Thibout, l'ex comptable de Liliane Bettencourt évoque la remise en janvier 2007 d'une enveloppe de 50 000 euros d'argent liquide à l'ancien ministre du budget Eric Woerth. L'ex- comptable confirme aussi les "visites fréquentes" de personnalités de droite dans l'hôtel particulier des Bettencourt à Neuilly. Elle cite notamment NIcolas Sarkozy, son ancienne épouse Cécilia et Eric Woerth. Des propos qui alimentent à nouveau les spéculations sur le financement par l'héritière de l'Oréal de la campagne de Nicolas Sarkozy. Interrogé sur les déclarations de Claire Thibout, Claude Guéant s'est indigné ce matin sur Canal +: "C'est une dérive grave pour le fonctionnement de nos institutions, pour la bonne respiration de notre démocratie, que de faire des procès à l'emporte-pièce dans la presse".

"Je défends Nicolas Sarkozy car il est attaqué de façon tout à fait injuste et scandaleuse" a déclaré le ministre de l'intérieur à propos des affaires Karachi et Bettencourt. Claude Guéant défend aussi son prédécesseur place Beauvau Brice Hortefeux, mis en cause par des écoutes dans l'affaire Karachi " Brice Hortefeux ne peut pas avoir accès à des PV d'audition. Le ministre de l'Intérieur lui-même en place n'a pas accès à des PV d'audition".

Voir l'interview de Claude Guéant sur Canal + le 28 septembre 2011

Voir la video

Vous êtes à nouveau en ligne