Grand débat : Emmanuel Macron et son gouvernement mis au défi

FRANCE 2

Dimanche 10 mars, c'est le chef du parti majoritaire La République en marche, Stanislas Guerini, qui a apporté sa contribution au grand débat. Selon lui, il faut notamment réindexer les retraites modestes sur l'inflation. 

De nombreuses propositions ont été émises dans le cadre du grand débat national, qui doit s'achever vendredi 15 mars. Quelles sont les principales préoccupations des Français ? "Beaucoup d'idées, 1,4 million de contributions, ont été déposées sur la plateforme internet dédiée au grand débat, et plus précisément 334 000 propositions qu'ont épluchées nos confrères du Parisien. 34% d'entre elles concernent la fiscalité et les dépenses publiques, 26% la question de la transition écologique", explique le journaliste Guillaume Daret sur le plateau de France 2.

Trouver une réponse à la hauteur de l'engouement suscité

Comment compte-t-on passer des mots aux actes ? "Emmanuel Macron prendra la parole en avril. C'est ce qu'affirme aujourd'hui [dimanche 10 mars] le ministre des Collectivités territoriales. Il déclinera ensuite ses propositions jusqu'à l'été", répond-il. "Y aura-t-il ou non un référendum ? Ce n'est pas tranché officiellement. Tout l'enjeu pour le gouvernement et le chef de l'État est de trouver une réponse qui soit à la hauteur de l'engouement suscité par ce grand débat", conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne