Corse : "Emmanuel Macron optimise son image de défenseur de la République"

FRANCE 3

Jacques Follorou, journaliste d’investigation au Monde spécialiste de la Corse est invité sur le plateau du Soir 3. Il décrypte le déplacement d’Emmanuel Macron dans le cadre du grand débat.

Avec la visite d’Emmanuel Macron jeudi 4 avril, dans le cadre du grand débat, la Corse était au cœur de l’actualité française. Jacques Follorou, journaliste d’investigation au Monde spécialiste de l’île de Beauté et auteur de "Parrains Corses, la guerre continue" décrypte cette journée : "On peut se demander si l’opération ‘île morte’, et la ligne dure adoptée par le pouvoir nationaliste et autonomiste en Corse, n’a pas servi les intérêts du chef de l’État plutôt que d’eux-mêmes."

"Un coût politique minime"

"On a quand même l’impression que le risque était quand même minime pour Emmanuel Macron, poursuit Jacques Follorou. Il arrive sur une terre qui est perçue comme difficile, qui est hostile, donc c’est quand même une marque de courage politique. Par ailleurs, c’est l’un des endroits où il a eu le plus faible résultat aux présidentielles. Le coût politique est donc minime et ça optimise son image de défenseur de la République, d’un État qui applique son autorité sur l’ensemble du territoire."

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne