Violence faites aux femmes : quels dispositifs existent à l’heure actuelle ?

France 2

D’après Dominique Verdeilhan, rédacteur en chef adjoint chargé de la chronique judiciaire, les dispositifs actuels pourraient suffire mais leur mise en application est insuffisante.

Alors que le Grenelle contre les violences conjugales s’ouvre le mardi 3 septembre et s’achèvera le 25 novembre 2019, c’est le moment de faire le point sur les dispositifs actuels. Pour Dominique Verdeilhan, rédacteur en chef adjoint de France 2 et chargé de la chronique judiciaire, les mesures en vigueur sont surtout mal utilisées. Exemple : si 872 téléphones d’urgence sont mis en place dans les tribunaux, seulement un tiers d’entre eux sont utilisés par des femmes, faute notamment à un “suivi des appels difficile à mettre en place”.

Le bracelet électronique, jamais utilisé contre les conjoints violents

Autre solution mal employée : le bracelet électronique anti-rapprochement, qui n’a jamais été utilisé en France. “La loi actuelle doit être modifiée pour permettre une application plus efficace et plus étendue du bracelet”, assure Dominique Verdeilhan. Enfin, si le gouvernement affiche ici sa volonté, la France reste à la traîne en matière de prévention des violences conjugales. “En 2017, 20 000 ordonnances de protection ont été mise en place en Espagne, contre seulement 3 038 en France”, conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne