VIDEO. "Macron, il ne peut pas être impunément violent. Il l’est, violent.", le coup de colère de Benoît Hamon

BRUT

Benoît Hamon défilait le samedi 26 mai lors de la "marée populaire". Il s’en est pris à la politique d’Emmanuel Macron. Avec virulence.

"Ils enfoncent des grands coups de poignard dans la vie quotidienne des gens et après ils font les vierges effarouchées quand ça pique un peu"', a martelé l’ancien candidat socialiste à la présidentielle. Le fondateur du mouvement Générations a critiqué, sans concession, la politique d’Emmanuel Macron. "Qu’est-ce que c’est que le spectacle d’une photo ou d’un poster de Macron caricaturé par des manifestants (…) par rapport à un réfugié qui voudrait le droit d’asile et qui se fait marcher dessus par des gens qui ne respectent même plus les droits fondamentaux de la République ?", a jugé Benoît Hamon.

"Une forme d’indifférence aux inégalités et à la pauvreté"

L’ancien candidat socialiste a également pointé l’indifférence du chef de l’État face aux difficultés que rencontrent certains Français. "Moi, je ne justifie aucune violence en réponse mais sa violence à lui, elle est frappante, parce qu’elle ignore…", a-t-il lancé. Selon lui, la politique de Macron "marque une forme d’indifférence aux inégalités et à la pauvreté".

"Il en vient à mépriser la protestation des gens (…), mais ils n’ont parfois plus que ça, leur voix, leurs amygdales, pour crier et dire  : ‘On en a marre’", a également déclaré Benoît Hamon.

"Et même ça, Macron dit : ‘Mais non, non, moi je sais ce qui est bien pour vous. Dormez, braves gens, je m’occupe de vous.’", a-t-il conclu.

Vous êtes à nouveau en ligne