VIDEO. Logement : la baisse des APL, "évidemment, ce n'est pas intelligent", estime Edouard Philippe

BFMTV

Le Premier ministre était l'invité de BFMTV, jeudi 24 août.

La baisse des aides personnalisées au logement (APL) annoncée cet été a fait couler beaucoup d'encre. "Evidemment que ce n'est pas intelligent", a admis le Premier ministre Edouard Philippe jeudi 24 août, sur BFMTV. "C'est une mesure de rabot, les mesures de rabot ne sont jamais de bonnes mesures". Ce n'est "jamais intelligent de faire du rabot".

"J'exécute le budget précédent"

Il a fait valoir que cette mesure n'avait pas été décidée par son gouvernement, mais sous le quinquennat de François Hollande. "La baisse générale des APL est contenue dans le budget précédent, que je n'ai pas voté mais que j'exécute", a-t-il affirmé.

"C'est cité dans le rapport de la Cour des comptes qui dit : 'Il y a une mesure qui aurait dû être prise et qui n'a pas été prise', a-t-il poursuivi. Si on avait pu faire différemment on l'aurait fait." Concernant la politique du logement, Edouard Philippe affirme "qu'objectivement, l'efficacité n'est pas au rendez-vous". "Il faut peut-être réfléchir autrement, à comment on envisage une politique du logement", a t-il ajouté.

Vous êtes à nouveau en ligne