Transition écologique : Nicolas Hulot veut fermer jusqu'à 17 réacteurs nucléaires

France 2

Le gouvernement va devoir plancher sur la loi de transition énergétique, dont l'objectif est de ramener à 50% la part de l'énergie nucléaire dans notre production d'électricité, et ce avant 2025.

Quel avenir pour le nucléaire français ? Dans le cadre de son plan climat pour le quinquennat, Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique, a annoncé ce lundi 10 juillet vouloir fermer plusieurs réacteurs. "On va fermer un certain nombre de réacteurs. [...] Ce sera peut-être jusqu'à 17 réacteurs", annonçait-il. Nicolas Hulot suit la recommandation de la Cour des comptes. Pour parvenir à l'objectif de 50% d'énergie nucléaire d'ici 2025, elle avait recommandé de fermer 17 à 20 réacteurs, soit un tiers du parc nucléaire français.

75% de la consommation française

Alors lesquels choisir ? L'Hexagone compte 19 centrales, dont 58 réacteurs. Leur ancienneté moyenne est de 30 ans, mais certains réacteurs ont déjà plus de 35 ans. Ces centrales pourraient être les premières à fermer. Mais aujourd'hui, le nucléaire représente 75% de la production d'énergie du pays. Alors la France a-t-elle les moyens de fermer ces réacteurs ? Le calendrier semble très ambitieux, mais les producteurs d'énergie renouvelable se disent prêts. Il faudra changer les habitudes : l'hydraulique, le solaire et l'éolien ne représentent à ce jour qu'un quart de la consommation électrique française.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne