Taxe : un nouveau malus automobile ?

FRANCE 2

Pour renflouer les caisses de l’État, le gouvernement envisage de piocher dans le portefeuille des automobilistes, en durcissant le malus automobile.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Nouvelle piste pour les finances du gouvernement. Le malus automobile est la taxe sur l’achat d’un nouveau véhicule polluant. Aujourd’hui, il s’applique aux véhicules émettant plus de 127 grammes de CO2 par kilomètre. Selon le Parisien, le gouvernement envisage de revoir ce seuil à la baisse. Le nouveau malus pourrait s’appliquer à partir de 95 grammes de CO2 émis par kilomètre. Or, les voitures neuves actuellement sur le marché émettent au-delà de ce taux.

Une centaine de millions d’euros par an

La taxe concernerait donc quasiment toutes les voitures achetées. Le gouvernement espère ainsi financer son dispositif de primes à la conversion vers des véhicules plus propres. Le ministre de l’Environnement vise la fin de la vente des véhicules essence et diesel d’ici 2040 et le nouveau malus pourrait rapporter une centaine de millions d’euros par an à l’État.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne