Stanislas Guerini : "Nous sommes à un moment décisif du quinquennat"

France 2

Stanislas Guerini, député de Paris, est candidat au poste de délégué général de La République Marche. Il s'explique sur le plateau des 4 Vérités.

Le parti présidentiel votera le 1er décembre pour désigner son futur patron. Le député de Paris Stanislas Guerini est candidat au poste, où il pourra défendre l'action d'Emmanuel Macron et succédera, s'il est élu, à Christophe Castaner, devenu ministre de l'Intérieur lors du remaniement. Concernant l'augmentation du prix des carburants et la grogne que la situation crée en France, il assure "comprendre que l'on ne soit jamais très heureux de voir les taxes augmenter, mais je pense que les manifestations et les blocages ne sont jamais la bonne solution." "En réalité, 75% de l'augmentation du prix est due à l'augmentation du prix du pétrole", assure Stanislas Guerini.

"Maintenir notre cap"

À propos de sa candidature au poste de délégué général de La République en Marche. "Ce qui me motive, ce sont les enjeux du pays. On est à un moment décisif du quinquennat, c'est généralement le moment où tous les gouvernements ont changé de politique", explique Stanislas Guerini. "Nous, notre cap, c'est la valorisation du travail, c'est la compétitivité du pays, c'est la lutte contre les inégalités à l'école, en investissant dans la prévention pour la santé", précise le député de Paris qui assure qu'il sera "le candidat du quotidien, le candidat des territoires". Il se dit aussi pro-européen : "L'Europe c'est notre protection pour mieux défendre la souveraineté française, mais il faut la défendre au niveau européen." 

Vous êtes à nouveau en ligne