Solidarité : vers un deuxième jour travaillé ?

France 2

C'est la question du jour : va-t-on vers une deuxième journée de la solidarité travaillée ? L'idée a été lancée par la ministre de la Santé Agnès Buzyn afin de financer le coût croissant de la dépendance des personnes âgées.

Travailler plus par solidarité. Deux jours au lieu d'une seule journée : c'est une piste évoquée par la ministre de la Santé Agnès Buzyn. Les salariés, eux, sont partagés sur ce projet. "Une journée, cela me parait déjà suffisant", estime cet homme. "Je travaille la nuit, je travaille le jour, et je donnerai vraiment de ma poche une journée pour les anciens, parce que c'est la solidarité", répond une autre personne.

2,1 millions de plus de 85 ans en 2017

Après la canicule de 2003, qui a causé la mort de 15 000 Français, Jean-Pierre Raffarin, alors Premier ministre, crée une première journée de solidarité l'année d'après. Aujourd'hui, cette journée de solidarité rapporte 2,37 milliards d'euros. 40% sont destinés aux personnes handicapées, le reste aux personnes âgées. Ces dernières ne cessent d'augmenter en proportion : les personnes âgées de plus de 85 ans étaient 2,1 millions en 2017, contre 1,5 million en 2005. Ellles devraient être 5 millions en 2050.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne