Réduction du parlement : une réforme qui passe mal

France 2

La France compte-t-elle trop de députés et de sénateurs ? La question a enflammé ce mardi 17 juillet l'Assemblée nationale et suscite la fronde de l'opposition. 

La nuit a été électrique à l'Assemblée. Plusieurs députés s'en sont pris violemment à la réduction du nombre de parlementaires. Le gouvernement voudrait baisser leur nombre de 30% dans sa réforme institutionnelle. Les députés passeraient alors de 577 à 404 et de 348 à 244 pour les sénateurs.

L'opposition dénonce une menace pour la démocratie

Pour l'opposition ce serait du travail en plus pour chaque député, mais aussi une menace pour la démocratie. Pour les députés de la majorité, la réforme va au contraire accroître les pouvoirs du parlement tout en préservant son budget. "Nous renforçons le moyen du parlementaire individuellement car moyen égal pour moins de parlementaires égal plus de moyens pour chacun d'entre eux pour aller faire un travail de contrôle", explique Laurent Saint-Martin, député LREM du Val-de-Marne. Les discussions sur la réduction du nombre de parlementaires devraient officiellement débutées à la rentrée, pour une adoption de la réforme au printemps 2019. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne