Privatisation : un bon plan pour les épargnants ?

France 2

La loi Pacte sera présentée en Conseil des ministres lundi 18 juin dans l'après-midi. Elle doit simplifier le quotidien des entreprises et rendre possible la privatisation de la Française des jeux (FDJ), d'Aéroports de Paris (ADP) ou encore d'Engie. Alors, est-ce un bon plan d'investir dans de telles actions ?

Pour investir au mieux, cet ingénieur à la retraite a toujours son journal fétiche en main. Pourtant, Alain Chapgier a parfois fait des erreurs, comme lors de la privatisation de France Télécom. En 1997, il achète des actions, mais perd au total 1 000 €. Depuis son introduction en bourse, l'action France Télécom, devenue Orange, a perdu 50% de sa valeur ; Gaz de France, devenue Engie, 45% ; et l'action EDF a été divisée par trois depuis 2007.

Le nombre d'actionnaires individuels en chute libre

Lors des anciennes privatisations, il a fallu séduire les particuliers à coups de publicité pour France Télécom ou encore pour Suez. Malgré quelques pertes, pour Alain Chapgier, les privatisations demeurent intéressantes. Pourtant, les actionnaires individuels sont de moins en moins nombreux : 7 millions en 2007, à peine plus de 3,5 millions l'an passé. La bourse ne séduit plus. Les crises financières sont passées par là. En matière de placements, les Français sont les Européens les plus frileux. La privatisation de la majorité du capital de la Française des jeux (FDJ) ou d'Aéroports de Paris (ADP) pourrait à nouveau séduire des particuliers.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne