Privatisation d'ADP : le référendum d'initiative partagée perturbé par un bug du site du ministère

FRANCE 3

De nombreux signataires contre la privatisation d'Aéroport de Paris ont rencontré des bugs les empêchant de signer la pétition.

Les oppositions de gauche comme de droite ont décidé de bloquer la privatisation d'Aéroports de Paris (ADP) en déclenchant la procédure de Référendum d'initiative partagée (RIP). Il s'agit là d'un test, car il va falloir recueillir les signatures de 4,7 millions d'électeurs. Le ministère de l'Intérieur a ouvert un site afin de collecter les signatures, mais il connaît des difficultés de fonctionnement, avec des bugs récurrents qui empêchent d'aller signer.  

Les députés de l'opposition mobilisés 

"Il y avait des problèmes avec les prénoms, il y avait des problèmes avec la reconnaissance de la commune dans laquelle on est inscrit sur les listes électorales (...) On a pu être les témoins directs des difficultés que le ministre s'est engagé à régler", a témoigné le député socialiste Boris Vallaud. Les députés signataires assurent qu'ils vont organiser des campagnes de signatures.  

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne