Politique : "la marée populaire" raillée par la majorité présidentielle

FRANCE 3

Sur le plateau du 19/20 de France 3, la journaliste Danielle Sportiello analyse l'offensive des personnalités de la majorité après les manifestations de "la marée populaire" organisées contre la politique d'Emmanuel Macron.

Dans le Journal du dimanche ce 27 mai, Édouard Philippe a déclaré : "C'était un petit coefficient de marée", en parlant des manifestations de la "marée populaire" contre la politique d'Emmanuel Macron organisées la veille. "Les macronistes se sont donnés le mot. Prenez cette phrase de Richard Ferrand, le patron des marcheurs à l'Assemblée, cet après-midi : 'La marée n'a pas eu le temps de monter qu'il y a déjà le reflux', dit-il. Évidemment, c'est en référence à la 'marée populaire' souhaitée par Jean-Luc Mélenchon, qui n'a pas eu lieu", commente la journaliste Danielle Sportiello.

Se sentir méprisé par l'exécutif

Au-delà de Jean-Luc Mélenchon et Philippe Martinez, c'est toute une foule qui peut se sentir visée, voire méprisée, par ces remarques des macronistes. "Cela comprend les personnels hospitaliers, les infirmières, les personnels des Ehpad, les retraités, les étudiants, les cheminots, sans parler des usagers qui paient le prix fort des grèves", énumère la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne