Pétition pour le climat : le gouvernement répond aux signataires

FRANCE 2

Plus de 1,7 million de personnes ont signé la pétition pour demander une action en justice contre l'État. Mais le ministre de la Transition écologique considère que ce recours juridique n'est pas une bonne méthode.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

La vidéo "L'Affaire du siècle" et la pétition qui l'accompagne n'en finissent pas de faire réagir. Des personnalités et des ONG veulent faire condamner l'État pour non-respect des engagements écologiques. Mercredi 26 décembre, la réponse du gouvernement est sans appel. "Ce n'est pas dans un tribunal que l'on va faire baisser les émissions de gaz à effet de serre. Ce n'est pas à des juges de forcer le gouvernement à prendre une loi", a déclaré François de Rugy, ministre de la Transition écologique. Pour les associations à l'origine de la pétition, le gouvernement a tort de ne pas les prendre au sérieux. "C'est un moyen pour lui de se dédouaner de cette responsabilité vis-à-vis des tribunaux. C'est aussi un signe de la fébrilité du gouvernement face à ce recours juridique et ce soutien massif des Français et des Françaises. Je pense qu'il se trompe de réponse", riposte Jean-François Julliard, directeur général de Greenpeace France.

Record en France

François de Rugy s'est néanmoins dit agréablement surpris du succès de cette pétition en ligne. Plus d'1,7 million de signatures, un record en France. C'est plus que la pétition pour la baisse des prix des carburants, à l'origine du mouvement des "gilets jaunes". Ce genre d'action judiciaire contre un État a déjà fonctionné aux Pays-Bas. Un tribunal saisi par des ONG a contraint le gouvernement à tenir ses engagements écologiques.

Le JT
Les autres sujets du JT

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Vous êtes à nouveau en ligne