Pesticides : l'amendement qui fâche

FRANCE 3

En France, un amendement passe mal en pleine période de mobilisation pour l'environnement. L'Assemblée nationale a discrètement prolongé de plusieurs années l'autorisation de fabriquer des pesticides dans hexagone.

Les associations écologistes montent au créneau. Des pesticides dangereux pour l'humain et la terre sont interdits en Europe, mais autorisés dans le monde. La France les fabrique pour les exporter. Une pratique qui devait prendre fin en 2022 selon l'Assemblée nationale, qui vient de changer d'avis. "On ne comprend pas pourquoi le gouvernement et les parlementaires avaient voté cette interdiction et là ils reviennent en arrière. C'est céder au chantage du lobby des pesticides", regrette Samuel Leré, de la fondation pour la Nature et l'Homme.

Brune Poirson en colère

Les fabricants évoquent une menace sur l'emploi qui empêcherait de produire en France. Et le rapporteur du texte juge la menace sérieuse. "2022, ce n'est pas suffisant pour que les entreprises s'adaptent donc si on avait mis 2022 on déplaçait le problème. Les chaines de production seraient allées en Allemagne, on aurait eu zéro impact sur l'environnement et on aurait perdu entre 1500 et 2 500 emplois", justifie le député LREM du Val-de-Marne, Roland Lescure.

La mesure suscite le malaise dans le gouvernement, notamment chez la secrétaire d'État à la Transition écologique, Brune Poirson.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne