"On mangera moins de bifteck" : les annonces budgétaires inquiètent

Photo d\'illustration d\'un porte-monnaie. 
Photo d'illustration d'un porte-monnaie.  (MARTINE BRÉSON / FRANCE-BLEU 107.1)

Edouard Philippe a présenté les grandes lignes du budget 2019, avec une série d'économies à faire. Les étudiants, retraités et classes moyennes s'inquiètent. 

"On perd du pouvoir d'achat. C'est comme ça. Pour éviter la faillite, je m'incline". Cette mère de famille a vite fait le calcul. 0,3% d'augmentation pour les allocations familiales en 2019 et 2020, c'est bien en dessous de l'inflation, prévue entre 1,5 et 1,6% par la Banque de France.

La croissance est moins élevée qu'annoncé, le déficit public est en hausse, Edouard Philippe dévoile donc un budget 2019 contraint dimanche 26 août dans le Journal du Dimanche. Les prestations sociales vont en prendre un coup, avec une revalorisation limitée à 0,3 % jusqu'en 2020 pour l'aide personnalisée au logement, les allocations familiales ou encore les pensions de retraites.

Un pouvoir d'achat à la baisse

Les principaux concernés, rencontrés sur un marché du 15e arrondissement de Paris ne sont pas rassurés, à l'image de Carole, qui appartient à la classe moyenne. Sa fille va démarrer des études supérieures et va devoir prendre un appartement. "Pour les étudiants, ça va devenir difficile si les parents ne sont pas derrière et qu'il n'y a pas d'aides, déplore-t-elle. Ça limite la réussite des études, si on est stressés par les rentrées d'argent et pour payer son loyer. C'est dommage de freiner les jeunes alors que c'est l'avenir du pays."

On dégrade, on descendCaroleà franceinfo

Pas mieux pour les anciens avec seulement 0,3% d'augmentation pour les pensions, pour les deux prochaines années. "C'est pas beaucoup, on ne s'en apercevra même pas !", s'exclame Jean-Claude, 75 ans. Avec son épouse, ils touchent 2 500 euros de retraite par mois. "On n'est pas suffisament organisés pour constituer un contre pouvoir", regrette le retraité. Avant de poursuivre : "Une société qui met à la poubelle ses vieux court à sa perte."

Il y a eu aussi l'augmentation de la CSG, 30 euros en moins par mois. On mangera moins de bifteckJean-Claude, retraitéà franceinfo

À 84 ans, Danielle touche une pension mensuelle de 2 000 euros. "Il faut arrêter de se plaindre. Moi je suis pour Macron, annonce-t-elle. On peut faire quelques sacrifices mais il ne faudrait pas que ça dure trop longtemps. Ça fait un peu tiquer mais on peut pas faire des reproches à quelqu'un qui arrive avec la situation laissée par Hollande." 

J'espère que Macron va réussir, mais s'il faisait un petit virage à gauche, ça nous intéresseraitDanielle, retraitée à franceinfo

Le Premier ministre a été clair en dévoilant les grandes lignes du budget : "Nous gardons le cap et nous maintenons le rythme" .

Vous êtes à nouveau en ligne