Nomination de Sibeth Ndiaye : y a-t-il des questions auxquelles on a le droit de mentir ?

FRANCE 3

A-t-on le droit de mentir ? Martin Legros, rédacteur en chef de "Philosophie Magazine", tente de répondre à cette question épineuse sur le plateau du Soir 3, dans le contexte de la nomination polémique de Sibeth Ndiaye au poste de porte-parole du gouvernement.

La nomination de Sibeth Ndiaye au poste de porte-parole du gouvernement a beaucoup fait parler au point rouvrir une polémique. L’ancienne conseillère presse du président de la République avait en effet déclaré, lorsqu’elle occupait son ancien poste, qu’elle assumait parfaitement de mentir pour protéger le chef de l’État. Elle a depuis fait valoir que ces paroles avaient été sorties de leur contexte, et qu’elle avait voulu protéger la vie privée d’Emmanuel Macron.

Kant contre Constant

Martin Legros, rédacteur en chef de Philosophie Magazine, revient sur la grande question suivante : y a-t-il des questions auxquelles on a le droit de mentir ou doit-on toujours dire la vérité ? "C’est une question passionnante qui a suscité un grand débat au lendemain de la Révolution française entre deux philosophes : Benjamin Constant et Emmanuel Kant, contextualise-t-il. Emmanuel Kant était partisan d’une forme de rigorisme moral et soutenait que dire la vérité était un devoir, un commandement sacré de la raison (…) Benjamin Constant avait eu vent de cette fermeté de Kant, et il lui avait opposé un cas très intéressant, inspiré d’ailleurs par l’expérience de la Terreur, qu’il venait de côtoyer de près, qui mettait un peu à mal les principes de Kant."

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne