Nathalie Kosciusko-Morizet : "Je n'ai rien demandé, et on ne m'a rien proposé"

FRANCE 2

Nathalie Kosciusko-Morizet est l'invitée du journal de 13 heures sur France 2 ce mardi 16 mai. "Je n'ai rien demandé, et on ne m'a rien proposé", a assuré la députée lorsqu'on l'a interrogée sur ses attentes de poste ministériel.

Nathalie Kosciusko-Morizet, cheffe de l'opposition LR à Paris, est l'invitée du journal de 13 heures sur France 2 ce mardi 16 mai. Elle vient réagir à la nomination d'Édouard Philippe, élu Les Républicains, à Matignon et parler de ses éventuels espoirs de poste ministériel. "Je n'ai rien demandé, et on ne m'a rien proposé", assure la députée. Elle déclare n'avoir aucune information sur les membres du gouvernement choisis par Emmanuel Macron et Édouard Philippe.

"L'exception française ne doit pas être le sectarisme"

Nathalie Kosciusko-Morizet répète que son appel aux élus de droite et du centre à "faire quelque chose de constructif" avec Emmanuel Macron n'a pas pour but de négocier un quelconque poste. "Je pense qu'il y a un risque de crispation. Il y a deux attitudes à l'intérieur de ma famille politique : ceux qui voudraient seulement l'opposition et ceux qui disent qu'on ne peut pas considérer que c'est une mauvaise nouvelle qu'il y ait à Matignon un ministre de droite", explique la députée. Son but : pouvoir faire passer des réformes qu'elle juge nécessaires pour le pays. Nathalie Kosciusko-Morizet assure que "l'exception française ne doit pas être le sectarisme".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne