Les communes privées de taxe d'habitation, le gouvernement tente de les rassurer

France 3

La taxe d'habitation est appelée à disparaître en 2019 pour 80% des Français ne va pas faire les affaires des communes. Le gouvernement prévoit de redistribuer des taxes et impôts divers, mais ça ne rassure pas les élus.

Comment sera financée la disparition de la taxe d'habitation d'ici 2023 ? Si elle représente un gain de 723 euros en moyenne pour 24,4 millions de foyers, les communes sont inquiètes. Mais l'État a eu l'idée de leur donner la taxe foncière touchée par les départements en compensation. "Ce n'est pas en prenant à Pierre pour donner à Paul qu'on va changer les choses. Le département c'est le principal financeur des communes, si on lui retire une part de ses ressources, forcément ce sera au détriment des investissements qu'il y aura dans nos communes à l'avenir", redoute Philippe Geslan, maire sans étiquette de Méricourt (Yvelines).

Les départements inquiets aussi

Pour compenser le manque à gagner des départements, l'exécutif compte leur céder une partie des recettes de la TVA. Pas de quoi rassurer le président divers droite de l'Assemblée des départements de France Dominique Bussereau : "Nous voulons pouvoir librement administrer nos collectivités". Enfin, l'État assure qu'il devrait payer les 17 milliards d'euros de la réforme sans, promet-il, augmenter les impôts et le déficit.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne