Législatives : Marielle de Sarnez en terrain miné

France 3

Proche de François Bayrou, la ministre des Affaires européennes Marielle de Sarnez est dans la tourmente, mise en cause dans une affaire d'emplois fictifs.

Candidate dans la 11e circonscription à Paris, qui correspond à une partie des 6e et 14e arrondissements de la capitale, Marielle de Sarnez doit faire campagne dans un contexte mouvementé, alors qu'une enquête préliminaire a été ouverte au sujet de l'emploi de son assistante parlementaire à Bruxelles. Si Marielle de Sarnez est battue lors de ces législatives, elle devra par conséquent quitter le gouvernement. Ses adversaires dans la circonscription, eux, se frottent les mains. Parmi eux, l'avocat Francis Szpiner, candidat Les Républicains : "Après monsieur Ferrand et madame de Sarnez, tout ça fait un peu désordre. Nous sommes loin de l'exemplarité prônée par La République en Marche", estime-t-il.

Pascal Cherki, sortant et "frondeur"

Côté socialiste, le sortant Pascal Cherki peut compter sur sa popularité dans cette circonscription, même s'il faisait partie des frondeurs pendant le mandat de François Hollande. Aujourd'hui, il doit prouver aux électeurs qu'il ne bloquera pas l'action du gouvernement. "Le rôle d'un député, ce n'est pas d'être pour ou contre un gouvernement, c'est de défendre des projets de loi et les budgets quand on estime que cela va dans le bon sens", estime-t-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne