Le gouvernement veut des machines à laver moins polluantes

L'exécutif penche pour l'imposition de filtres aux fabricants de machines à laver, pour empêcher les microfibres, qui s'échappent par tonnes des appareils ménagers, de finir dans les océans.

Les machines à laver sont polluantes. Chaque année, des tonnes de microfibres synthétiques s'échappent de ces appareils ménagers. Résultat, les machines à laver contribuent à polluer les océans. Nos vêtements, souvent composés de fibres synthétiques, sont majoritairement responsables de ce désastre écologique. Le polyester, l'acrylique ou l'élasthane sont les composants les plus problématiques.

Première mondiale

Le gouvernement a choisi de combattre cette pollution. Il est le premier exécutif dans le monde à s'y atteler. Dès le 1er janvier 2025, les fabricants devront obligatoirement installer des filtres à microfibres dans tous les lave-linge neufs. Cette mesure faisait partie de la loi anti-gaspillage, adoptée le 30 janvier. Les industriels qui atteindront cet objectif avant 2025 bénéficieront d'un bonus.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne