L'État doit rembourser 10 milliards d'euros aux entreprises

France 3

Dix milliards d'euros, c'est la somme que l'État est condamné à rendre aux grandes entreprises. Le gouvernement ne s'est pas privé de critiquer "l'amateurisme" de ses prédécesseurs.

C'était une des premières mesures du quinquennat de François Hollande. Été 2012, la taxe de 3% sur les dividendes est mise en place, elle doit compenser une perte de recette budgétaire et encourager les entreprises à réinvestir leurs bénéfices. Or le 17 mai dernier, la Cour de justice de l'Union européenne invalide partiellement cette taxe. Le Conseil constitutionnel la retoque totalement le 6 octobre. L'État va devoir rembourser aux entreprises près de 10 milliards d'euros.

Socialistes et républicains ironisent

L'occasion pour l'Élysée de dénoncer l'amateurisme de l'équipe de François Hollande. "Celles et ceux qui donnent des leçons sont responsables d'une dette de l'État égale à quatre ou cinq années d'ISF. A minima, la modestie face à ce genre de situation devrait s'imposer", a martelé Christophe Castaner qui s'est exprimé devant les médias mercredi 18 octobre. Pourtant à l'époque, Emmanuel Macron était secrétaire général adjoint de l'Élysée. Dans les couloirs de l'Assemblée nationale, socialistes et républicains ironisent.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne