Isère : des moutons à l'école

FRANCE 3

Pour contester la suppression d'une classe de primaire, des parents d'élèves ont demandé à un éleveur d'amener des moutons lors d'une manifestation. Le message ? Les élèves ne sont pas des moutons !

Non, ce n'est pas encore la transhumance pour Michel Girerd et son troupeau. Mardi 7 mai au matin, cet éleveur de Crêts en Belledonne (Isère) emmène une cinquantaine de moutons pour leur toute première manifestation. "Ils comptent les gosses comme ils comptent les moutons, ils veulent supprimer une classe, donc ça ne nous convient pas bien", explique Michel Girerd, éleveur et ancien parent d'élèves. L'école Jules Ferry devrait perdre sa onzième classe de primaire à la rentrée prochaine. Avec 264 élèves attendus en septembre, le groupe scolaire se trouve sous le seuil fatidique des 27 élèves par classe. Les élèves et les parents refusent d'être pris pour des moutons de Panurge. 

Une 11e classe qui fait débat 

"Puisque seuls les chiffres comptent pour l'Éducation nationale, nous amenons aujourd'hui des moutons à l'école pour les inscrire et gonfler les effectifs, histoire de sauver notre classe", clame une parent d'élève. Pour marquer le coup, 15 élèves ont remis symboliquement autant d'extraits de naissance de moutons au maire de la commune. Il y a quelques années, 82 000 € de travaux ont été investis pour agrandir l'école et accueillir cette 11e classe. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne