Frais bancaires : Bercy met la pression sur les banques

France 2

Bercy somme les banques et les entreprises de signer un accord pour limiter certains frais bancaires. Des frais qui plombent parfois le portefeuille des Français.

Le ministère de l'Économie souhaite que les banques signent un accord et s'engagent à limiter les frais bancaires qui assomment parfois le portefeuille des Français. Interrogé par France2, l'un d'eux témoigne : "Moi, tous les mois, on me prélève treize euros et des poussières". "Quand on commence à être à découvert, on va avoir des agios qui vont nous replonger dans le découvert", tempête un autre. Cet accord signé vise à supprimer les frais répétés pour le même défaut de paiement. Par exemple, lorsqu'un fournisseur d'énergie envoie une facture le 10 février et que le paiement est rejeté, la banque prélève des frais au client. Treize jours plus tard, si l'entreprise envoie la même facture avec toujours un défaut de paiement, ces frais répétés ne seront désormais plus tolérés.

"Les banques devront s'expliquer"

Ce vendredi 21 février, lors d'une conférence de presse, le ministre de l'Économie, Bruno le Maire, maintient la pression sur les banques et exige des efforts. "Je ne veux pas que les progrès qui ont été enregistrés soient entachés par le comportement d'une ou deux banques", a-t-il expliqué. Et d'ajouter : "Elles s'expliqueront, elles donneront leurs arguments, mais leur 'non' sera rendu public". Depuis 10 ans, les frais bancaires ne cessent d'augmenter : +170% depuis 2011 pour les frais de tenue de compte par exemple.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne