Fin de l'état d'urgence : Édouard Philippe et Gérard Collomb tiennent à rassurer

FRANCE 3

Une nouvelle loi anti-terroriste votée par le Parlement début octobre a été créée pour se substituer à l'état d'urgence. Le premier ministre Édouard Philippe et le ministre de l'intérieur Gérard Collomb sont allés à la rencontre des forces de l'ordre au pied de la Tour Eiffel ce mercredi 1er novembre au matin, date de son entrée en vigueur.

C'est tout un symbole... Ce mercredi 1er novembre, premier jour en dehors de l'état d'urgence, le premier ministre Édouard Philippe et le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb ont tenu à s'afficher au pied de l'un des lieux les plus touristiques du pays : la Tour Eiffel. Objectif ? Montrer que les forces de sécurité sont toujours aussi présentes.

13 attentats déjoués depuis janvier dernier

Le gouvernement tient à rappeler que le plan Vigipirate reste en vigueur. Gendarmes, policiers et les 10 000 soldats de la force Sentinelle sont toujours déployés aux abords des lieux sensibles. Pour les touristes croisés ce matin, la fin de l'état d'urgence ne change rien : "C'est vrai qu'on se sent en sécurité. Il y a beaucoup de militaires, de policiers, donc on se sent rassurés", assure une jeune touriste. Le ministre de l'Intérieur le rappelait il y a quelques jours : la menace reste élevée. Depuis le mois de janvier, 13 attentats ont été déjoués.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne