Éducation : quel accueil pour les annonces d'Emmanuel Macron ?

FRANCE 3

C'est l'une des annonces faites par Emmanuel Macron cette semaine : les classes de grande section de maternelle, de CP et de CE1 ne dépasseront plus 24 élèves. Une mesure bien accueillie par les parents d'élèves.

L'école maternelle d'Auguste Comte à Lille (Nord) pourrait perdre une classe à la rentrée prochaine, ce qui aurait pour but de gonfler les effectifs dans chacune d'entre elles. Mais après les annonces du président de la République, qui souhaite limiter les classes à 24 élèves, l'espoir renaît chez les parents d'élèves. "Cette nouvelle tombe à pic", réagit une mère. Sauf qu'en vérité, cette mesure ne concernerait que la grande section de maternelle, le CP et le CE1.

D'autres classes qui risquent d'être surchargées

"Il faut que ça puisse se faire, sans que ce soit porté par les autres niveaux", souligne Charlotte Brun, adjointe à la politique éducative au maire de Lille. Elle craint en effet que les classes des niveaux non concernés soient surchargées. Autre réforme annoncée par Emmanuel Macron, l'impossibilité de fermer des écoles sans l'aval du maire. Une mesure peu utile, selon les syndicats, puisque les fermetures d'écoles étaient déjà gérées avec les élus.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne