Elections municipales 2020 : Edouard Philippe est officiellement réélu maire du Havre

Edouard Philippe lors de la passation de pouvoirs avec le Premier ministre Jean Castex, à Paris, le 3 juillet 2020. 
Edouard Philippe lors de la passation de pouvoirs avec le Premier ministre Jean Castex, à Paris, le 3 juillet 2020.  (MAXPPP)

L'ex-Premier ministre, qui a récolté 47 des 59 voix du conseil municipal dimanche, redevient maire du Havre. Il avait dirigé la ville normande de 2010 à 2017, avant d'être nommé chef du gouvernement.

Une semaine après le second tour des élections municipales, le désormais ancien Premier ministre va retrouver son fauteuil et son écharpe de maire du Havre (Seine-et-Maritime). Le conseil municipal a officiellement réélu Edouard Philippe dimanche 5 juillet, avec 47 voix sur 59. Son adversaire communiste Jean-Paul Lecoq a récolté 12 voix. 

"Au terme de cette campagne particulière, les Hvaraises et les Havrais ont exprimé un vote net, incontestable et incontesté. Je voudrais les remercier de la confiance qu'ils placent en nous, que nous soyons dans la majorité ou dans l'opposition. (...) Nous prenons cette responsabilité au sérieux", a réagi Edouard Philippe lors du conseil.

"Les Havrais vont être très contents de retrouver leur maire"

L'ex-locataire de Matignon avait recueilli plus de 58% des suffrages au second tour des élections municipales. Dès 8h30, une file d'attente s'était formée devant la mairie. Le conseil municipal extraordinaire doit également procéder à la nomination des adjoints selon leurs domaines d'action.

Ensuite, Edouard Philippe prendra la direction de la place Charles-de-Gaulle, où il déposera une gerbe au monument aux morts, en souvenir de la libération du Havre en 1944. "Les Havrais vont être très contents de retrouver leur maire, et lui a toujours dit que le plus beau des mandats était celui de maire, avait glissé Agnès Firmin-Le Bodo, députée de Seine-Maritime proche d'Edouard Philippe, auprès de franceinfo. Il a toujours dit, en partant du Havre, qu'il ouvrait une parenthèse, mais qu'il ne savait pas quand il allait la refermer."

Vous êtes à nouveau en ligne