École : de nouvelles mesures contre la violence

France 3

Les ministres de l'Éducation nationale, de la Justice et de l'Intérieur se sont réunis vendredi 26 octobre pour dévoiler leur plan de lutte contre les violences scolaires. Ils envisagent de mettre en place une permanence des forces de l'ordre dans les établissements scolaires.

Entouré des ministres de l'Éducation nationale et de la Justice, le ministre de l'Intérieur a fait une annonce emblématique vendredi 26 octobre, après les violences scolaires survenues ces derniers jours. "Je n'exclus pas la possibilité d'une présence physique de forces de l'ordre dans l'établissement, avec l'accord du chef d'établissement", a déclaré Christophe Castaner. Pour un syndicat policier, l'annonce du ministre de l'Intérieur est purement politique. "Si on était plus nombreux, on pourrait peut-être le faire. Les policiers doivent intervenir partout où la violence est présente. Mais derrière chaque annonce politique, il n'y a pas toujours les moyens pour être efficace", estime Benoit Barret, secrétaire national Alliance Police.

Le gouvernement Fillon avait créé le système des gendarmes référents

L'idée n'est pas nouvelle. En 2010, le gouvernement Fillon avait créé le système de gendarme référent. Ils disposent de leurs propres bureaux au sein de l'établissement et sont présents quelques heures par semaine, à la demande des proviseurs. La mesure est encore en place aujourd'hui. Pourtant, peu de collèges et lycées font appel à ces forces de l'ordre. Pour beaucoup d'enseignants, ce n'est pas la solution.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne