Philosophie politique : “Gérard Collomb est le meilleur élève de la start-up nation”

FRANCE 3

Le directeur de la rédaction de “Philosophie Magazine” Alexandre Lacroix est invité sur le plateau du Soir 3. Il décrypte le courant réaliste de la philosophie politique et démontre son application concrète dans la réalité.

La philosophie ne se résume pas aux grands discours. Directeur de la rédaction de “Philosophie Magazine” Alexandre Lacroix est invité sur le plateau du Soir 3. Il contextualise le courant réaliste de la philosophie politique. “En philosophie politique, il y a une traduction qu’on dit réaliste, qui remonte à Machiavel. Elle consiste à ne pas trop s’intéresser aux grandes déclarations de principes des hommes politiques et à plutôt se pencher sur la manière dont le jeu politique fonctionne réellement.”

“L’homme politique est un entrepreneur”

Alexandre Lacroix explique les mécanismes modernes de ce courant philosophique. “L’homme politique est un entrepreneur : il cherche à maximiser son profit. C’est-à-dire le nombre d’années durant lesquelles il va pouvoir se maintenir au pouvoir. Et il a des mesures à vendre : c’est son programme, les mesures collectives, les services publics qu’il va pouvoir proposer à ses électeurs. L’acte d’achat c’est le vote.”

D’après le directeur de la rédaction de “Philosophie Magazine”, la démission de Gérard Collomb s’inscrit dans cette logique. “Cela correspond bien à notre époque. Gérard Collomb est le meilleur élève de la start-up nation. Il applique à la perfection les règles du marché politique. Si vous êtes un entrepreneur politique digne de ce nom, vous ne devez pas rester ministre dans un gouvernement quand le président n’a plus que 25% de popularité.”

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne