Crédit d'impôt : les gagnants et les perdants du nouveau système

FRANCE 2

Le crédit d'impôt accordé pour la rénovation énergétique pourrait disparaitre en 2020. Un système de primes pourrait le remplacer, et tout le monde n'y aura pas droit. La journaliste Camille Guttin explique tout.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

C'est une petite nouveauté qui pourrait ne pas plaire à tout le monde. Le crédit d'impôt accordé aux ménages afin de favoriser la transition énergétique va disparaitre en 2020, volonté du gouvernement. Un système de primes va le remplacer. Qui seront les gagnants ? "Les grands gagnants seront les 40% de Français les plus modestes, ceux qui touchent jusqu'à 30 044 € pour couple en Île-de-France et 21 630 € par an pour un couple en région. Pour changer une cuve à fioul, ils pourraient avoir une prime de 1 200 € alors qu'une cuve coûte environ 1 500 €", précise la journaliste Camille Guttin.

Un système trop cher pour l'État

Mais il y aura aussi des perdants. "Les perdants, ce sont les 20% des ménages les plus riches. Pour eux, plus aucune aide alors qu'ils récupéraient la moitié du crédit d'impôt pour le moment. Pour les foyers aux revenus intermédiaires, ils vont garder le crédit d'impôt jusqu'en 2020. En 2021 ils toucheront la prime, mais elle sera beaucoup moins importante", rapporte la journaliste. L'État veut mettre fin à un système qui lui coûte près de 2 milliards d'euros par an.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne