Contrats courts : les entreprises découvrent la facture

FRANCE 2

Le gouvernement vient de mettre en place un simulateur pour les contrats courts. Les entreprises qui en abusent paieront plus.

Quelle facture pour les entreprises qui recrutent massivement en contrats courts ? Les entreprises peuvent désormais savoir si elles auront un bonus ou un malus, grâce à un simulateur mis en place par le gouvernement. Aujourd'hui, c'est un taux de cotisation de 4,05%. Demain, il pourrait baisser à 3% pour les entreprises vertueuses ou grimper jusqu'à 5% si un employeur multiplie les contrats courts.

Une mesure limitée à sept secteurs

Chez un traiteur près de Saint-Étienne (Loire), c'est le rush de Noël. Pour l'épauler, trois contrats courts ont été signés. À l'année, c'est beaucoup plus : 500 contrats courts au total. Alors, le patron a fait le calcul. Il aura le malus maximum. "Je n'ai pas le choix, je suis obligé d'engager tous ces gens-là. Si derrière, on nous prend X euros à l'année, c'est de l'argent que je ne pourrai pas redistribuer à mes collaborateurs", déplore le traiteur Florent Garrat. Cette mesure ne sera appliquée que dans sept secteurs comme notamment la fabrication de denrées alimentaires, l'hôtellerie-restauration ou encore les transports. Seules les entreprises de plus de 11 salariés seront concernées.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne