Combien vont coûter les réformes fiscales voulues par Emmanuel Macron ?

France 3

Après son discours face au Congrès à Versailles ce lundi 3 juillet, le Premier ministre Édouard Philippe va aborder demain les thèmes, entre autres, de l'économie et des dépenses publiques. Les mesures voulues par le président sont connues, mais combien ça coûte ?

C'est demain que le Premier ministre Édouard Philippe va faire son discours de politique générale au cours duquel il abordera les thèmes de l'économie et des dépenses publiques. Autre impératif : il faudra trouver 4 milliards d'euros d'ici la fin de l'année. Alors faudra-t-il renier certaines promesses ? "Dans les promesses fiscales du président, la plus facile à mettre en place est la suppression des cotisations salariales, représentant 22 milliards d'euros, mais cela est entièrement compensé par une hausse de la CSG, et cela pourra donc se faire dès 2018", explique David Boéri, journaliste de France 3.

La réforme du CICE impossible avant 2019

"Plus compliquée, l'exonération de la taxe d'habitation. Objectif en trois ans : exonérer 80% des contribuables pour un coût de 10 milliards d'euros", indique le journaliste. Une mesure qui risque d'être limitée, comme d'autres, qui semblent déjà repoussées à plus tard. "C'est le cas pour la réforme du CICE [...] qui coûte 20 milliards d'euros, c'est impossible avant 2019 au mieux", prévient David Boéri. "Et puis une autre mesure a disparu du débat public : l'exonération des charges sur les heures supplémentaires, c'est trois milliards d'euros de plus dans les poches des salariés, mais surtout trois milliards en moins pour le financement de la protection sociale. Le gouvernement ne devrait donc pas le proposer dès le début de cette législature", conclut le journaliste. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne