Baisse de l'impôt sur le revenu : Édouard Philippe confirme sur franceinfo que "les premières tranches" en bénéficieront

Le Premier ministre assure jeudi sur franceinfo une baisse d'impôts "massive" pour les Français.

Les impôts que payent les ménages vont diminuer "massivement" en 2019, et "cela va se poursuivre. Faire en sorte que nos concitoyens qui travaillent voient leur pouvoir d'achat augmenter est un objectif extrêmement clair pour le gouvernement", a affirmé jeudi 16 mai sur franceinfo le Premier ministre Édouard Philippe. Dans un entretien au Parisien mercredi 8 mai, le ministre de l'Action et des Comptes publics Gérald Darmanin avait affirmé que 95% des contribuables "paieront moins d'impôts l'an prochain, et ce pour un montant moyen de 300 euros par foyer".

>> 80 km/h, PMA, chômage, européennes... Ce qu'il faut retenir de l'interview d'Édouard Philippe sur franceinfo

"Cinq milliards de baisse d’impôts, ce n'est pas rien. C'est beaucoup d'argent. Ça va se voir et ça va se sentir. Comme le prélèvement à la source fonctionne bien, ça se sentira dès lors que ça aura été voté dans le projet de finances", dès janvier prochain, promet-il.

Ça va se sentir pour tous ceux qui payent l'impôt sur le revenu et évidemment pour tous ceux qui entrent dans l'impôt sur le revenu

Édouard Philippe

à franceinfo

Reste à savoir qui bénéficiera de cette baisse. "Les modalités techniques seront fixées au moment du projet de loi de finances. J'ai indiqué que j'attendais des propositions précises qui me seront faites par le ministre de l'Action et des comptes publics et par le ministre de l'Économie et des Finances", répond prudemment le chef du gouvernement qui refuse d'entrer dans les détails. "L'objectif est de faire en sorte que les classes moyennes, ceux qui travaillent, puissent ressentir plus fortement, voire très fortement, la baisse de l'impôt sur le revenu. C'est effectivement plutôt sur les premières tranches bien entendu et je pense que c'est à la fois juste et efficace de procéder de la sorte", concède-t-il.

Remplacer la taxe d'habitation par une "ressource stable" pour les communes 

Concernant la taxe d'habitation, Édouard Philippe a confirmé qu'elle sera supprimée pour tous les Français. "Ça a déjà commencé", assure le Premier ministre. "80% des Français qui payaient la taxe d’habitation l'ont vue diminuer d’environ un tiers l’année dernière. Ils verront leur taxe d'habitation diminuer d'un autre tiers cette année, puis du dernier tiers l'année prochaine. C’est en route. Reste 20% de ceux qui payaient la taxe d'habitation, qui ne sont pas concernés par les baisses mais qui le seront. On supprimera les 20% en plusieurs fois", annonce-t-il.

"L'idée c'est de supprimer la taxe d'habitation et de la remplacer, pour financer l'action des communes, par une ressource stable", explique le Premier ministre."Ce sera l'objet de discussions très intenses avec les collectivités territoriales de façon à ce que dans le projet de loi de finances à la fin de l'année, il puisse y avoir l'ensemble du dispositif clairement établi pour que les communes, à partir de 2020, à partir des élections municipales, sachent très exactement quelles sont leurs ressources".

En revanche, la question de la redevance audiovisuelle est éludée. "Pas d'actualité", tranche Édouard Philippe.

Vous êtes à nouveau en ligne