Baisse d'impôts : quelles niches fiscales vont-elles être supprimées ?

FRANCE 2

Pour financer la baisse d'impôts annoncée par Édouard Philippe, quelles seront les niches fiscales supprimées ?

Comment financer la baisse d'impôts promise par Édouard Philippe ? Certaines niches fiscales sont d'ores et déjà dans le collimateur de Bercy. Les véhicules qui ne sont pas destinés au transport, comme les engins de chantier ou les tracteurs, bénéficient de taxes réduites sur le gazole. Avec un coût pour l'État de 900 millions d'euros, ce dispositif pourrait disparaître d'ici trois ans.

L'opposition dénonce un flou budgétaire

Lorsqu'un groupe fait un don pour le secteur culturel par exemple, il peut réduire ses impôts de 60% du montant donné dans une certaine limite. Cette niche sur le mécénat des grandes entreprises coûte entre 800 millions et un milliard d'euros à l'État. Enfin, coup de rabot possible sur la déduction forfaitaire spécifique : certaines sociétés qui emploient des agents de nettoyage, des pilotes de ligne ou des ouvriers du bâtiment payent moins de charges. Un manque à gagner de 1,5 milliard d'euros pour le budget de l'État. "Le financement, c'est la grande inconnue de ce programme. Je l'ai trouvé totalement absent des réalités financières", estime Gérard Longuet, sénateur LR de la Meuse. Pour boucler son budget, Matignon promet également des baisses de dépense publique.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne