Administration : 1 200 structures dans le viseur d'Édouard Philippe

France 2

Pour compenser les baisses d'impôt annoncées par le gouvernement, Édouard Philippe confirme vouloir supprimer ou réorganiser les 1 200 structures de l'État.

Édouard Philippe veut initier un grand ménage au sein des administrations. Il existe en France 1200 agences et opérateurs de l'État comme l'Afpas (agence pour la formation professionnelle), l'Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médiale) ou encore l'ONF(Office national des forêts).

Les petites structures menacées

Mardi 21 mai, le site Acteurs publics révèle un projet de circulaire dans laquelle le premier ministre demande de faire le tri parmi les petites structures: "Afin de réduire substantiellement le nombre d'organismes n'ayant pas la taille critique, les administrations devront justifier le maintien des structures dont la taille n'excède par 100 ETP (qui compte moins de 100 postes à temps plein)." Les petits opérateurs sont dans la ligne de mire de l'exécutif. Cette réorganisation devra se décider d'ici le 15 juin.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne