Rhône : une mosquée touchée par un début d'incendie, la piste criminelle privilégiée

La mosquée Omar de Bron (Rhône).
La mosquée Omar de Bron (Rhône). (CAPTURE ECRAN GOOGLE MAPS)

La mosquée Omar de Bron, au sud-est de Lyon, sert principalement de lieu de stockage. Le sinistre n'a fait aucun blessé.

La mosquée Omar de Bron, dans la métropole de Lyon (Rhône), a été touchée par un départ de feu dans la nuit du jeudi 6 au vendredi 7 août sans faire de blessé, a appris franceinfo de source policière. Selon nos informations, le bâtiment sert principalement de lieu de stockage. Une enquête pour "dégradations volontaires par incendie" a été ouverte indique le parquet de Lyon. "Les premières constatations conduisent à privilégier l'hypothèse criminelle" car deux départs de feu ont été constatés à deux endroits différents du bâtiment, précise le tribunal.

Alors que l'enquête, menée par la sûreté départementale ne fait que commencer, le Conseil français du culte musulman et le président de l'Union des mosquées de France Mohammed Moussaoui ont dénoncé sur Twitter un "incendie d'origine criminelle". Ils adressent leur "soutien total et pleine solidarité aux fidèles et aux responsables de la mosquée". La Grande mosquée de Lyon dénonce elle aussi une "tentative criminelle d'incendie" sur sa page Facebook.

Un appel au rassemblement samedi après-midi

"La communauté musulmane ne peut rester insensible à la multiplication d'actes qui touchent nos lieux de cultes", peut-on également lire sur le compte Twitter de la Grande mosquée."Nous ne saurons taire cet acte", prévient-elle en appelant à un "rassemblement solidaire, pacifique et surtout de réprobation" samedi 8 août à 14h après la prière devant la mosquée Omar. Une manifestation "pour dire non à la haine et aux actes qui touchent de plus en plus nos lieux de cultes et notre communauté" et pour dire "oui au respect des convictions de chacun".

Réagissant également sur Twitter, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin rappelle que "la liberté de culte est une valeur fondamentale dans notre pays".

Vous êtes à nouveau en ligne