Gérald Darmanin : le ministre dénonce une "nouvelle calomnie"

France 2

Gérald Darmanin a réagi à la nouvelle plainte déposée contre lui et dit ignorer qui l'accuse et ce qu'on lui reproche. 

Ce jeudi 15 février au matin, Gérald Darmanin n'a pas évité les caméras, mais il n'a répondu qu'au quotidien régional La Voix du Nord. Il dénonce une "nouvelle calomnie (...) Je ne sais pas qui et de quoi on m'accuse ! Je n'ai rien à me reprocher", dit-il. Une nouvelle plainte, cette fois-ci pour abus de faiblesse, a été déposée par une habitante de Tourcoing (Nord), ville dont il était le maire jusqu'en 2017. Cette femme l'accuse de lui avoir fait des avances sexuelles alors qu'elle lui demandait un logement social. La plaignante a été entendue par la justice. Ce matin, à Tourcoing, les habitants sont prudents : "Tant qu'il n'y a pas de preuves, il n'y a pas d'affaire", estime un homme interrogé dans la rue.

Deuxième plainte

Aujourd'hui, les réactions politiques se divisent en deux camps. Anne Hidalgo est réservée : "Je pense qu'on aurait tous intérêt à ne pas rentrer dans des emballements qui condamnent ou innocentent par avance, donc je ne commenterai pas", a réagi la maire de Paris au micro de Jean-Jacques Bourdin. Mais du côté des Républicains, on réitère la demande de démission. Le porte-parole du gouvernement, lui, rappelle la règle fixée : "La mise en cause révélée hier à l'encontre de Gérald Darmanin n'est pas une mise en examen, il faut donc laisser la justice faire son travail", a expliqué Benjamin Griveaux. C'est la deuxième plainte qui vise le ministre des Comptes publics. Dans une première affaire, il a été entendu lundi en audition libre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne