Vienne : un militant du Front national sanctionné pour des tweets racistes et antisémites

Un militant du Front national, le 26 mars 2017.
Un militant du Front national, le 26 mars 2017. (ALAIN JOCARD / AFP)

François-Xavier La Rochemoguet, un militant viennois du Front national, a été écarté du parti à cause de ses tweets racistes et antisémites publiés sur son compte. Il devait être nommé directeur du candidat aux élections législatives dans la 4e circonscription de la Vienne.

Un militant du Front national a été sanctionné dans la Vienne, indique France Bleu Poitou mercredi 29 mars. La raison ? Des tweets racistes et antisémites publiés sur son compte.

François-Xavier La Rochemoguet devait être nommé directeur de campagne d’Alain Verdin, candidat aux élections législatives dans la 4e circonscription de la Vienne. Son nom devait être officialisé cette semaine.

Plusieurs tweets racistes et antisémites

Lundi soir, France Bleu Poitou alerte Alain Verdin de plusieurs tweets racistes et antisémites, dont les journalistes possèdent des captures d'écran. Le candidat, également président du Front national dans la Vienne, affirme ne pas être au courant, mais promet de "faire une vérification". Mardi, il envoie un communiqué sur sa candidature et écrit : "aucun directeur de campagne n'a été désigné." Il refuse d'être enregistré mais, hors micro, Alain Verdin est très ferme : François-Xavier La Rochemoguet est écarté à cause de ses tweets jugés "déplorables" par le candidat.

Depuis, le militant FN a supprimé son compte Twitter. Alain Verdin affirme par ailleurs que François-Xavier La Rochemoguet ne fera pas partie de son équipe de campagne. Il garde son dossier en vue de l'envoyer au siège du parti d'extrême-droite, pour d'éventuelles sanctions.