VIDEO. Pour Jean-Marie Le Pen, "les binationaux sont des demi-Français"

YOUTUBE

Dans une vidéo postée sur son blog, le président d'honneur du FN dit "ne pas être sûr du loyalisme" des Français ayant une double-nationalité.

Jean-Marie Le Pen repart en guerre contre la double-nationalité. Dans une vidéo postée sur son blog, samedi 24 janvier, le président d'honneur du Front national accuse les binationaux d'être "des Français à demi-part"

"Beaucoup de nos immigrés sont des double-nationaux, qui ont eu la nationalité française, mais qui gardent leur nationalité d'origine. Par conséquent, moi, je dis que ce sont des demi-Français, des Français à demi-part. Et ces Français à demi-part, je ne suis pas sûr de leur loyalisme", précise-t-il.

"Imaginons une guerre entre la France et l'Algérie…"

Et Jean-Marie Le Pen d'imaginer alors "qu'il y ait une guerre – c'est une hypothèse, peut-être détestable, mais… – entre la France et l'Algérie. De quel côté seraient les binationaux franco-algériens ?", s'interroge le président d'honneur du FN. "Si j'en crois l'attitude qu'ils ont lors des matchs de football entre la France et l'Algérie, il y a de quoi s'inquiéter", conclut-il. 

Selon l'Institut national des études démographiques (Ined), 5% de la population de France métropolitaine âgée de 18 à 50 ans jouit d'une double nationalité. Et toujours d'après une étude menée par l'Ined, 82% des immigrés binationaux déclaraient se sentir Français, une proportion parfaitement égale à celles des Français ayant abandonné leur nationalité d'origine.

En 2011, la présidente du Front national, Marine Le Pen, avait prôné la fin de la double nationalité, voyant en elle "un puissant frein à l'assimilation des Français issus de l'immigration". Elle proposait alors de "demander à chacun de nos compatriotes placés dans cette situation, de choisir son allégeance : la France, ou un autre pays".

Vous êtes à nouveau en ligne