VIDEO. Marine Le Pen à ses partisans : "Ne me décevez pas et allez voter" aux Européennes

FN / FRANCETV INFO

Dans un discours de trois quarts d'heure place de l'Opéra à Paris, la présidente du Front national s'est attaquée à l'Union européenne à l'exécutif et à ce qu'elle appelle l'"UMPS".

Marine Le Pen a réuni, selon la police, 5 300 personnes et 20 000, d'après le comptage du Front national, sur la place de l'Opéra à Paris, pour le traditionnel discours du 1er-Mai, ce jeudi. "Ne me décevez pas et allez voter" aux élections européennes, a lancé la présidente du FN devant ses partisans. "Faites votre devoir de patriote. C'est un rendez-vous crucial, beaucoup plus qu'il n'y paraît. C'est le moment de s'interroger sur l'Union européenne", a-t-elle répété dans un discours d'environ 45 minutes.

"Il ne faut pas se tromper. Certains d'entre nous font une funeste erreur : ils pensent qu'en boudant les urnes le 25 mai, ils diront leur mépris pour cette UE qu'ils n'aiment pas, a déclaré Marine Le Pen. Mais c'est tout l'inverse. Ceux qui n'iront pas voter laisseront aux partisans de cette UE la possibilité de continuer leur œuvre funeste."  La présidente du parti d'extrême droite s'est attaquée à l'Europe tout au long de sa prise de parole.

Elle appelle à la dissolution de l'Assemblée nationale

Pour autant, le président de la République, le Premier ministre et l'"UMPS" en général n'ont pas été oubliés par la députée européenne. D'après elle, l'enjeu de ces élections est tout aussi national qu'européen. "Si le peuple français nous place en tête, le président de la République ne pourra pas ignorer le rejet de la construction européenne qui se sera exprimé", a-t-elle encore estimé. Et Marine Le Pen d'ajouter : "Les instances de l'Union européenne seront obligées d'interrompre leur course folle. La seule solution sera la dissolution de l'Assemblée nationale, de nouvelles élections législatives, et donc le moyen de changer radicalement la politique nationale."

Vous êtes à nouveau en ligne