VIDEO. En visite à Moscou, Marine Le Pen s'est entretenue avec Vladimir Poutine

EVN

"Nous nous réservons le droit de communiquer avec les représentants de toutes les forces politiques du pays", a justifié le président russe à l'issue de cette rencontre.

C'est la première fois qu'ils se rencontrent. Le président russe Vladimir Poutine a reçu, vendredi 24 mars, Marine Le Pen, en visite à Moscou. L'entretien entre la présidente du Front national et le chef de l'Etat a duré une heure et demi, selon Ludovic de Danne, un conseiller qui accompagnait la présidente frontiste. Une rencontre qui pose question, en pleine période de campagne présidentielle.

Le chef de l'Etat russe a assuré toutefois que la Russie "n'interfèrera pas" dans la vie politique française. "Nous ne voulons en aucun cas avoir de l'influence sur les évènements à venir, s'est justifié le président russe. Mais nous nous réservons le droit de communiquer avec les représentants de toutes les forces politiques du pays, comme le font nos partenaires européens ou les Etats-Unis."

Une "pratique normale" d'après le Kremlin

Interrogé sur la raison pour laquelle Vladimir Poutine avait reçu Marine Le Pen, en tête des sondages au premier tour de l'élection présidentielle, le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a estimé que rencontrer des "opposants" étrangers était une "pratique normale".

La candidate frontiste s'était déjà rendue à plusieurs reprises en Russie mais n'avait jamais rencontré officiellement le dirigeant russe. Au cours de leur entretien, Marine Le Pen a abordé le thème du terrorisme. Dans un court extrait vidéo, diffusé par la chaîne russe Russia Today, proche du pouvoir, la candidate FN explique vouloir améliorer les "conditions d'échange de renseignement" entre les deux pays en matière antiterroriste.

Vous êtes à nouveau en ligne