VIDEO. A Lyon, vitrines brisées et jets de projectiles pendant la manifestation contre le congrès du FN

E PRIGENT, E. JACQUIN / FRANCE 2

La manifestation contre la tenue du congrès du Front national à Lyon a dégénéré, samedi, quand des 200 à 300 hommes cagoulés ont saccagé des vitrines. 

Une manifestation contre la tenue du congrès du Front national à Lyon a été interrompue, samedi 29 novembre, après l'irruption de "casseurs". Les incidents ont éclaté quand 200 à 300 personnes, vêtues de noir et cagoulées, s'en sont prises à des commerces et au mobilier urbain. Des vitrines ont été brisées et plusieurs façades de banques ont été attaquées à coups de marteau. 

"La manifestation a été infiltrée par des casseurs qui étaient masqués, le corps protégé par de la mousse pour certains", a raconté un membre de la CFDT parmi les manifestants. 2 500 à 5 000 personnes s'étaient réunis à l'appel d'organisations antiracistes, de partis de gauche et de syndicats.

"La chasse aux loups est ouverte"

Les forces de l'ordre, mobilisées en très grand nombre, ont chargé les manifestants sur un pont enjambant le Rhône, où sur une grande banderole figurait la formule "la chasse aux loups est ouverte". Elles ont fait usage de canons à eau et de gaz lacrymogènes en réponse à des jets de projectiles qui ont touché des policiers. Il y a eu plusieurs interpellations, selon l'AFP.

Le congrès du FN se déroule samedi et dimanche au centre des congrès de la Cité internationale de Lyon, plus au nord dans la ville à bonne distance des lieux de la manifestation.

Vous êtes à nouveau en ligne