Une sortie de l'euro aurait "des effets massifs et brutaux"

France 3

L'hypothèse d'une victoire à la présidentielle de Marine Le Pen n'est plus exclue et avec elle la sortie de l'euro. C'est le débat du Grand Soir 3 ce mardi 21 février.

Sortir de l'euro "est sans doute possible, mais les effets seraient massifs et beaucoup plus brutaux que le Brexit, qui est un poison lent", estime le journaliste Etienne Lefebvre. Le rédacteur en chef des Échos indique que "l'Institut Montaigne a chiffré l'impact du retour au franc sur l'économie : une perte d'activité de dix points de PIB, soit 200 milliards d'euros, et plus de 500 000 emplois détruits."

"Patrimoine dévalué"

"Le patrimoine financier des épargnants serait dévalué de la valeur de la monnaie, il y aurait une fuite des capitaux à l'étranger et l'État serait obligé de bloquer les mouvements de capitaux, ce que le FN reconnaît", affirme-t-il.

Et Étienne Lefebvre d'ajouter : "Marine Le Pen cherche à rassurer les Français avec une monnaie parallèle en même temps que le franc, l'écu, comme avant l'euro. Sauf qu'il faut l'accord des autres pays européens qui ne le donneront jamais et ça n'empêchera pas les attaques sur le franc".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne