Front national : Marine Le Pen dénonce un "bannissement bancaire"

FRANCE 2

Marine Le Pen a tenu une conférence de presse ce mercredi 22 novembre, pour dénoncer la fermeture des comptes bancaires du Front national par la Société Générale.

Marine Le Pen vient de déclencher une guerre ouverte contre la Société Générale. La banque du Front national (FN) vient de lui demander de clôturer tous ses comptes. Lors d'une conférence de presse donnée ce mercredi 22 novembre, la présidente du Front national a expliqué : "Avec plusieurs dizaines de milliers d'adhérents, des ressources stables et sans connaître le moindre incident de compte, le FN s'est vu signifier sans aucune raison un bannissement bancaire de la part de la Société Générale, qui était sa banque depuis de très nombreuses années."

Plus d'opérations bancaires possibles

Son parti ne peut ainsi plus encaisser de chèques ou de cartes bancaires, ni recevoir de cotisation. "Nous sommes en présence d'une tentative d'étouffement d'un mouvement d'opposition, a affirmé Marine Le Pen. J'en appelle aux autres partis politiques qui demain seront peut-être victimes, à raison de leur prise de position, de cette fatwa bancaire." Marine Le Pen fait savoir que la banque HSBC veut également fermer son compte personnel. Les banques ont-elles découvert des fonds suspects ? La Société Générale a fait savoir dans un communiqué que "ses décisions en matière d'ouverture et de fermeture de compte sont sans aucune considération politique". 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne