Présidentielle : Robert Ménard, qui ne sait pas s'il votera Marine Le Pen, "rêve d'un aventurier de droite"

FRANCEINFO / RADIO FRANCE

Le maire de Béziers, invité du "8h30 franceinfo", ne se voit voter pour la présidente du Rassemblement national en 2022 que si "elle changeait sur des choses importantes".

Alors que Marine Le Pen s'est lancée dès la mi-janvier en campagne "pré-présidentielle", Robert Ménard, le maire de Béziers, n'est pas sûr de voter pour la présidente du Rassemblement national. "Honnêtement, je n'en sais rien", a-t-il répondu mercredi 9 septembre sur franceinfo après avoir marqué un silence.

Sa réponse pourrait être positive si "elle changeait sur des choses importantes. On n'a parlé de problèmes de programme, de façon d'être, d'avoir envie de créer des alliances."

"Je rêve d'une candidature différente"

Pour la prochaine présidentielle, Robert Ménard "rêve d'une candidature différente. Je rêve d'une espèce d'aventurier de droite qui arriverait à s'imposer au milieu de tout ça.

J'ai envie de quelqu'un qui soit plus populiste.

Robert Ménard, maire de Béziers

à franceinfo

Mais le maire de Béziers ne donne pas de nom parce qu'il "ne voudrait pas qu'une candidature à côté de Marine Le Pen fasse qu'on ait un face à face entre la gauche et Macron et que les gens les plus proches de moi soient exclus de ça". Robert Ménard pourrait "bien sûr" voter pour quelqu'un de droite, comme François-Xavier Bellamy pour qui il a de "l'admiration." En revanche, il "vomit" la droite de Christian Estrosi.

Vous êtes à nouveau en ligne