Présidentielle 2017 : quand Marine Le Pen drague les syndicats

France 3

Marine Le Pen tente désormais de se rapprocher des syndicats.

Marine Le Pen n'a pas l'habitude des invitations syndicales. Alors, en pleine campagne présidentielle, lorsqu'un délégué syndical de FO l'invite à la prison de Meaux (Seine-et-Marne), elle ne boude pas son plaisir. Mais ce jour-là, devant les caméras, le délégué syndical est bien seul aux côtés de Marine Le Pen. Ses collègues de la CGT ont préféré décliner l'invitation.

Les temps changent

Depuis toujours, la centrale syndicale est opposée aux idées du Front national. "Les militants CGT, ça a été beaucoup des militants politiques. Des militants du Parti communiste, mais pas que. Des militants qui avaient une conscience politique", explique Jean-Pierre Mercier, délégué syndical CGT PSA. Ces dernières années, la CGT et la CFDT n'ont pas hésité à exclure des militants qui adhèrent au Front national. Aujourd'hui, malgré les consignes de leur hiérarchie, de nombreux militants syndicaux donnent leur voix au FN. C'est d'ailleurs auprès des ouvriers et des salariés que Marine Le Pen réalise ses meilleurs scores.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne