Perpignan : la guerre des droites pour les municipales

FRANCE 2

Jean-Marc Pujol, le maire LR sortant, et Louis Aliot, vont se disputer la mairie de Perpignan (Pyrénées-Orientales) aux prochaines municipales. Le vice-président du Rassemblement national entend obtenir des soutiens de la droite en se débarrassant de son étiquette.

S'il a échoué deux fois par le passé, Louis Aliot compte bien devenir maire de Perpignan (Pyrénées-Orientales) aux prochaines élections municipales. Mais sur ses affiches de campagne, le vice-président du Rassemblement national a pris soin de retirer toute trace de son parti. "Ça serait un handicap pour un certain nombre de personnalités de venir sur la liste", avoue Louis Aliot. Ce dernier compte bien ratisser large et capitaliser sur les divisions du camp sortant pour s'imposer.

Le maire sortant accusé de chasser sur les terres du RN

Le maire LR Jean-Marc Pujol, lui, n'a pas encore officialisé sa candidature, mais compte bien se représenter. Certains l'accusent de mener une campagne très à droite pour chasser sur les terres du RN, lui qui a récemment refusé l'installation d'un centre pour mineurs étrangers isolés et qui détient le record de policiers municipaux par habitant. De son côté, Louis Aliot pourra compter sur l'appui politique du maire de Béziers (Hérault), Robert Ménard, jadis soutenu par le Front national, mais qui avait fait campagne sans étiquette.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne