Marion Maréchal plus populaire que Laurent Wauquiez chez les sympathisants de droite

Marion Maréchal chante \"La Marseillaise\", durant un meeting à Fougères (Ille-et-Vilaine), le 20 janvier 2017.
Marion Maréchal chante "La Marseillaise", durant un meeting à Fougères (Ille-et-Vilaine), le 20 janvier 2017. (JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)

La nièce de Marine Le Pen arrive en troisième position derrière l'ancien ministre François Baroin et le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, selon un sondage publié vendredi.

Son absence lui est propice. L'ex-députée du Front national (désormais Rassemblement national) Marion Maréchal dépasse en popularité le président des Républicains, Laurent Wauquiez, auprès des sympathisants de la droite, selon un sondage BVA pour Orange, RTL et La Tribune* publié vendredi 22 juin.

Selon cette enquête mensuelle, 55% des sympathisants de droite souhaitent que Marion Maréchal ait "davantage d'influence" dans la vie politique française, soit une hausse de six points par rapport à mai. Toujours chez ces mêmes sympathisants, la nièce de Marine Le Pen arrive en troisième position derrière le président de l'Association des maires de France et ancien ministre François Baroin, avec une cote de popularité de 58%, en pole position, et le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer (56%).

Marion Maréchal domine par ailleurs toujours le classement auprès des militants du Front national avec un cote de 95%, soit une hausse d'un point par rapport au mois dernier, devant Marine Le Pen (86%, en baisse d'un point). Laurent Wauquiez arrive pour sa part en quatrième position auprès des sympathisants de droite, ex-æquo avec le président de Debout la France, Nicolas Dupont-Aignan, à 54%.

Macron en baisse chez les sympathisants LREM

Dans leur totalité, les sondés sont 41% à avoir une bonne opinion d'Emmanuel Macron en juin, soit en hausse d'un point par rapport au dernier sondage. La popularité du président de la République se réduit toutefois au centre pour progresser à droite. Emmanuel Macron perd neuf points chez les militants de La République en marche pour arriver à 82%, soit son plus bas niveau de référence. A l'inverse, les bonnes opinions à son égard progressent auprès des sympathisants de la droite (+10 points, à 50%).

Avec 42% de bonnes opinions, Édouard Philippe perd pour sa part un point, mais les Français qui ont une mauvaise opinion de lui en tant que Premier ministre sont moins nombreux (50%, -3). Nicolas Hulot (38%, -2), Alain Juppé (33%, +5) et Xavier Bertrand (32%, -1) constituent le trio de tête des personnalités dont les Français souhaitent qu'elles aient davantage d'influence sur la vie politique.

* Enquête réalisée du 20 au 21 juin auprès de 1 000 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. Marge d'erreur de 1,4 à 3,1 points.

Vous êtes à nouveau en ligne