Marion Maréchal-Le Pen déplore "les calculs politiciens" de son grand-père

Marion Maréchal Le Pen lors d\'une conférence de presse à l\'Assemblée nationale à Paris, le 19 juillet 2016.
Marion Maréchal Le Pen lors d'une conférence de presse à l'Assemblée nationale à Paris, le 19 juillet 2016. (CHAMUSSY/SIPA)

La députée FN du Vaucluse regrette dans une interview au Parisien, mardi, que Jean-Marie Le Pen ait annoncé vouloir présenter des candidats aux prochaines législatives.

La députée FN Marion Maréchal-Le Pen critique, mardi 6 septembre, dans Le Parisien, les "calculs politiciens" de son grand-père Jean-Marie Le Pen, exclu du parti, et qui a annoncé son intention de vouloir investir des candidats aux législatives de 2017.

"Ce n'est pas son rôle et c'est un peu dommage qu'il se perde dans des calculs politiciens qui n'ont pas beaucoup d'avenir. Ce n'est pas à la mesure de l'homme", déclare la députée du Vaucluse, ajoutant qu'elle "regrettait" la démarche de son grand-père.

Un "appel" aux candidatures

Jean-Marie Le Pen, co-fondateur du Front national exclu de ce parti, a publié un "appel" sur son site internet le 25 août, où il annonce vouloir investir des candidats aux élections législatives de juin 2017 pour que s'exprime "le courant de valeurs nationales et patriotiques".

Revenant sur l'affaire Bygmalion, dans laquelle le parquet a demandé le renvoi de Nicolas Sarkozy lundi, la députée FN a décrit l'ancien chef de l'Etat comme "un mauvais dirigeant", mais a "reconnu que c'était un très bon candidat". 

Vous êtes à nouveau en ligne